Les drêches : définition 🌾🍺

Les « drêches » sont un co-produit végétal issu de matières premières naturelles utilisées lors du brassage de la bière : malt de céréales (orge, blé, maïs, etc) et eau pure. Elles sont composées des enveloppes de grains concassées auxquelles adhèrent toutes les substances qui n’ont pas été solubilisées au cours des opérations de brassage. Leur composition varie en fonction de la variété de céréale utilisée et des étapes de maltage et de brassage.

En moyenne, ce sont 20 kgs de drêches qui sont produits pour chaque hectolitre de bière brassée. En Europe, ce sont près de 8 millions de tonnes de drêches produites chaque année.

La valorisation des drêches

Cette matière peut ensuite être revalorisée de différentes manières : compostage, méthanisation ou alimentation animale. De nouvelles filières de valorisation se développent également telles que l’alimentation humaine, les produits cosmétiques, la fermentation pour la culture de champignons, l’élaboration de biomatériaux et développement de biotechnologies, etc.

Notre Brasserie étant située dans un milieu rural, nous avons choisi de privilégier la valorisation en circuit court. C’est un agriculteur voisin qui vient récupérer nos drêches fraîches chaque semaine pour nourrir son troupeau de vaches.

L’intérêt des drêches dans l’alimentation animale 🐄

Les drêches sont source de protéines et de fibres, elles sont appétentes et facilite la digestion des animaux. Elles sont également riches en minéraux, elles présentent donc un réel intérêt auprès des ruminants (bovins, ovins et caprins) en favorisant leur engraissement et la production laitière. La diversification des sources protéiques des rations alimentaires des animaux est donc très intéressante pour les éleveurs.

Les drêches peuvent aussi être utilisées dans le cadre de l’alimentation des porcs et des volailles.

L’encadrement réglementaire

Dans le cadre de cette activité, nous sommes enregistrés en tant qu’opérateur du secteur de l’alimentation animale auprès de la DDPP (Direction Départementale de la Protection des Populations) qui veille notamment au respect des règles d’hygiènes et de la traçabilité des aliments.

Nous prônons une démarche éco-responsable en revalorisant une matière première considérée comme un « déchet de production ».